Sport et santé : ces activités qui peuvent changer la vie


Bouger plus ! C’est désormais la volonté des Français qui prennent peu à peu conscience de l’importance de l’activité physique pour leur santé. Les exercices physiques sont autant de remèdes pour vivre mieux. Petit tour d’horizon des activités qui font du bien.

Et si l’on considérait enfin l’activité physique comme un médicament? C’est le grand défi des programmes « sport santé » déployés sur l’ensemble du territoire et qui s’adressent aussi bien au 3e âge qu’aux personnes atteintes d’une maladie chronique ou à celles souhaitant être accompagnées après un cancer. En réparation ou en prévention. « Il est prouvé scientifiquement que le meilleur moyen d’être en bonne santé, c’est de pratiquer une activité physique régulière », répète le médecin Michel Cymes. Ce dernier, avec une vingtaine de médecins et de sportifs, a lancé le collectif « Pour une France qui bouge. » « Bouger est aussi essentiel que savoir lire, écrire et compter », explique ainsi le collectif, inquiet face au manque d’activité physique lié à la crise sanitaire.

Or, la sédentarité augmente de 30% le risque d’avoir l’une des 36 maladies chroniques, comme le diabète, le cancer ou une maladie cardiovasculaire. « Parmi les grands facteurs de risques susceptibles de favoriser le développement d’une maladie chronique – le tabagisme, la consommation immodérée d’alcool, la malbouffe -, l’inactivité physique est celle qui est la plus largement ignorée », alerte le Professeur Carré.

En quarante ans, les jeunes ont perdu un quart de leurs capacités cardiovasculaires

Celui-ci accompagne notamment le comité d’organisation des JO à Paris en 2024, dans l’élaboration de certains de ses programmes, comme « les 30 minutes d’activité physique par jour », lancé cette semaine dans les écoles, à l’occasion de la semaine olympique et paralympique. Là, encore, le constat est édifiant : en quarante ans, les jeunes ont perdu un quart de leurs capacités cardiovasculaires, donc de leur capital santé.

Pendant le confinement, les Français s’étaient pris de passion pour le sport, et bien qu’il soit actuellement difficile de pratiquer notamment en intérieur (les programmes destinés au public prioritaire – les handicapés et personnes souffrants de maladies chroniques – ont cependant été maintenus), ils ont placé (à 37 %) la pratique de l’activité physique en tête de leurs bonnes résolutions pour 2021.

Selon le baromètre sport santé de la Fédération française d’éducation physique et de gymnastique volontaire, 81 % des Français pratiquent une activité sportive (+ 17 points par rapport à décembre 2019). Peu à peu, la société intègre le fait que le sport est essentiel à son bien-être, à sa santé, au développement de la personne. Il ne leur reste plus qu’à franchir le seuil d’un club ou d’une structure leur offrant un accompagnement adéquat.